Source Le Soleil (Canada)

(Québec) Le Rwandais d'origine et ancien résident de Québec Léon Mugesera aurait été forcé de plaider devant la cour alors qu'il était malade, dénonce sa famille.

«Le contraindre à plaider alors qu'il est malade, c'est une forme de torture physique, morale et psychologique», soutient au Soleil sa conjointe, Gemma Uwamariya.

Le procès pour incitation au génocide de l'ex-homme politique rwandais Léon Mugesera, extradé du Canada, s'est ouvert à la mi-janvier à Kigali. De nombreux reports et requêtes avaient retardé le début officiel du procès.

Il y a quelques jours, Léon Mugesera se sentait incapable de plaider. Le système judiciaire rwandais stipule que ce sont les accusés qui plaident, et non les avocats. Malade, le Québécois expatrié aurait présenté un billet du médecin au juge. «Quand il a dit à la cour qu'il était malade, ils ne l'ont pas cru, bien sûr. Ils lui ont dit que c'était une stratégie pour faire durer le procès», explique sa conjointe.

Devant l'aggravation de son état, Léon Mugesera aurait par la suite eu droit à un séjour dans un hôpital de Kigali, où l'on a reconnu qu'il souffrait de vertiges. «Il y avait un surveillant dans sa rencontre avec le médecin. Il n'y avait aucune confidentialité», souligne cependant Gemma Uwamariya.

Pour la famille, le mauvais état de santé de Léon Mugesera serait une conséquence des mauvaises conditions présumées de détention. «Il est maltraité et il est mal nourri. Le Rwanda ne respecte pas les garanties données au Canada pour l'expatrier», insiste sa conjointe.

Par ailleurs, le Rwandais éprouverait encore des difficultés avec son avocat d'origine kenyane. «Le juge là-bas s'organise pour l'écarter du dossier, jure Gemma Uwamariya. Ils organisent le calendrier du procès sans tenir compte de l'agenda de cet avocat-là. Ils font exprès.»

Le Rwanda accuse Léon Mugesera d'avoir incité les Hutus à s'en prendre aux Tutsis alors qu'il était le vice-président du Mouvement révolutionnaire national pour le développement dans la préfecture de Gisenyi.

Tag(s) : #Justice et Droits de l'homme
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog